'
Partagez | 
 

 L'histoire est une suite de mensonge ....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MessageSujet: L'histoire est une suite de mensonge ....   Jeu 22 Juin - 12:06


Alexandre Edward Herzan
« Pour connaître l'avenir, il faut connaître le passé »

L'Identité
Nom : Herzan
Prénoms : Alexandre Edward
Surnom : L'archiviste
Ethnie : Draken
Âge : 143 ans
Métier : Conservateur du Musée d'Erevar

Le Joueur
Pseudo : Anthon
Remarque : Non pas spécialement Very Happy
Avatar : Anthony Hopkins

Informations
Méandres sinueux de l'esprit
« Caractère »
Partir à l'aventure ? Quelle idée ! Il est inutile de sortir où que ce soit, des tas de personnes y vont pour moi ! Moi, je me contente de nager sur un océan délicat de papier, et d'oeuvre. L'Histoire me passionne, l'Histoire avec un grand H, celle de Sand'hôr. Celle de notre cher monde ! Il n'est rien de plus intéressant au monde qu'une bonne anecdote historique ! D'ailleurs, savez vous pourquoi la ville de Talou, au sud d'Erevar, à environs trois jours de marche, s'appelle ainsi ? Non ? Alors vous devriez vous empresser, comme moi, de venir au musée d'Erevar pour en apprendre plus ! La connaissance est la clé de tout, du pouvoir peut être, mais le pouvoir est sans importance. Ce qui importe c'est de savoir ! Crapahuter dans les ruines, c'est nécessaire, mais très peu pour moi. On me considère comme un vieux rabougris grognons, mais je ne le suis jamais sans raison, et je sais reconnaître ceux et celles, qui méritent de connaître l'Histoire, ce sont ceux, qui veulent écouter. Avant tout, je suis un professeur, patient, et méticuleux.

Diversités de l'être
« Anecdotes/Physique »
J'ai besoin d'une canne pour marcher. Du haut de mes 143 années, mon genou gauche commence à me bouder, et ce support en Titanium est mon meilleur ami, en ces temps difficile.


Tourments d'un autre temps
« Histoire »
Aussi loin que je me souviennes, et j'aime à penser que j'ai une très bonne mémoire, j'ai toujours été passionné par l'histoire, les faits passés, car c'est en eux, avant tout, que l'ont peut lire l'avenir. Mon père aimait me narrer les fantastiques exploits du premier empereur Draken, ou du coup d'état du premier conseil des mages Agargons, et j'aimais l'écouter le faire. J'ai eu de la chance, il est vrai, de naître dans une famille relativement aisée, j'ai eu la chance, de pouvoir accéder à la culture, aux loisirs, le théâtre, l'opéra, les bibliothèques, mais par dessus tout : le musée d'Erevar. J'en ai fait ma secondes maison dès que j'ai eu l'âge (c'est à dire très jeune) de m'y rendre seul ... Ou tout du moins, accompagné d'un valet. Ma mère me répétait qu'il était impensable pour un jeune Noble Draken, de se promener seul dans les rues d'Erevar. C'est un débat qui ne fut jamais résolus entre elle et moi, puisque aujourd'hui encore je me promène souvent seul. Mais je m'égard, où en étais-je déjà ? Ah oui, le musée d'Erevar. Devrais-je préciser, le Musée d'Histoire et d'Histoire Naturelle d'Erevar. En l'espace de quelques années, je connaissait ses couloirs par cœur, ses expositions sur le bout des doigts, et j'aurais presque été capable d'en faire faire la visite aux aventuriers qui venaient vendre leurs trophées. Je l'ai d'ailleurs fait une fois, et c'est une anecdote tout à fait croustillante. Je me tenais là ... oui juste là, un livre empruntés à la main, en train d'étudier la bataille de Thaotang, durant la grande guerre. C'est par ce couloir même, qu'est arrivé un groupe, je me souviens encore très distinctement d'eux. Un Sililiens, deux affranchis, et une Exilée. L'un des deux affranchis, que j'ai supposés être chef du groupe, souhaitait s'entretenir avec mon professeur, qui occupait à l'époque, mon poste actuel.

"- Bien sûr, lui ai-je répondu, Monsieur Hedmont se trouve dans le bureau qui est juste au bout du couloir." 

Ni merci, ni au revoir ... il est passé devant moi, comme si je n'étais absolument rien. Suivis par le Sililien et l'autre affranchis, mais l'Exilée, elle, est resté à contempler le tableau du peintre Mixuye. Ce tableau précisément, très grand peintre qui a toujours donné beaucoup de réalisme à ses toiles. 

"- Pourquoi n'est-il pas dans l'ailes des beaux-arts ?" m'a-t-elle demandé 

Alors je me suis approché, et j'ai contemplé le tableau avec elle un moment. 

"- Parce que Mixuye ne peignait pas pour présenter quelque chose de beau, ou pour laisser sa marque dans l'histoire, mais pour que les gens qui admirent ses toiles se souviennent" lui ai-je répondu.

Et alors, elle eu l'air offusqué de ma réponse, et je me rendis compte que c'était parce que ce tableau, qui s'intitule "Fleurs d'Is", fait partis d'une collection de 23 autres tableaux, dont 6 sont aujourd'hui disparus, retraçant la bataille des collines de Bjorg. Un souvenir très douloureux pour les Exilées. 

...

"Qui voudrais se souvenir de ce massacre ? De cette humiliante défaite ?" a-t-elle lancé alors. 

Alors innocemment j'ai répondju"C'est sûr que ça doit être humiliant pour les troupes Soturis de voir la victoire leur glisser sous le nez alors qu'ils étaient en surnombre, mieux armées et mieux préparer ! Mais La stratégie ne suffit pas toujours."

Et alors là, je me souviendrais toute ma vie, des deux immenses soucoupes venue remplacer ses yeux. Elle m'a fixé avec, hoho, j'ai crus que j'étais un revenant ! Alors ... Alors je lui ai demandé, je lui ai demandé pourquoi ... pourquoi elle me regardé comme ça ! 

Et figurez vous que je venais de lui apprendre que les collines de Bjorg, malgré le massacre immondes que cela avait put être pour les Exilés, était une terrible victoire pour eux. Forcément, lorsqu'on se concentre uniquement sur ce qu'on entend de cette bataille, c'est terrible ... terrible. Une armée Soturis à 200 contre 1 ... un Omnitech dans un état ... PITOYABLE ! Mais surtout : la pertes effroyable d'un parumtech ! Mais nous nous sommes assis, et je lui ai raconté, un peu comme je suis en train de vous le raconter à vous, sur le banc à quelques pas derrières vous d'ailleurs, en face du tableau, je lui ai raconté qu'elle victoire stratégique retentissante avait été cette bataille. Il faut savoir que si les Soturis étaient en telle quantités, ça n'était pas pour le plaisir d'une sortis de groupe, mais pour remporter une victoire éclaire ! Victoire qu'ils n'ont jamais remportés ! je lui ai raconté, comme si nous y étions, le courage sans faille de l'omnitech, qui essuya sans broncher les tires des trébuchets à tassyon, avant de rendre la pareille aux engins de siège. C'est un massacre s'élevant à un ratio de 30 pour 1 en l'avantage des Exilés ! Pour comprendre pourquoi chaque parcelle de terrains étaient abandonnées contre un aussi lourd tribut, il faut savoir ce que les Exilés défendaient : un corps expéditionnaire d'Asgard, et leur Parumtech, en charge de rétablir le contact avec un satellite. C'est d'ailleurs, le sacrifice de ce Parumtech, seul à être resté jusqu'au bout, et ayant réactivés le satellite au prix de sa vie, qui a permis de transformer ce qui aurait dû être une défaite cinglantes, en une victoire héroïque ! Grâce à la position de ce satellite, Asgard fut en mesure d'obtenir des données stratégique d'un importance capitale pour les batailles de Warden, de Völupsa et de Junger, qui sans ces données auraient été des défaites à la hauteurs de ce qu'aurait put être le massacre de Bjorg. Pour la petite Anecdote, pour cette bataille, c'est le général Lyonnessien qui aurait dû diriger les troupes Soturis, réputé pour sa capacités à frapper de façon chirurgicale, mais beaucoup moins pour sa capacités à gagner des batailles éclair. Du coup l'état Major Soturis a estimé, quelques heures avant la bataille, qu'il valait mieux laisser le commandement au général Damian, qui avait bien plus l'habitude des "Blitzkrieg" comme on dit en vieux Draken. Et Avant de quitter le commandement, Lyonnessien a fortement conseillé à Damian de bombarder le centre des forces à l'ouest, pour créer des brèches. Damian ne l'a cependant pas écouté, estimant que la priorité, était de faire tomber l'Omnitech. Chose qui selon lui aurait dû être rapide, puisqu'il ne tenait quasiment plus debout tout seul, selon le rapport des espions ! Omnitech cependant qui encaissa, comme je vous l'ai dit tout à l'heure, des tires pendants plusieurs heures, et répliquant avec rage ! Or, selon les experts, si Damian n'avait pas visé l'Omnitech, mais bien le centre de la ligne de front ouest, il y aurait fort eu à parier qu'il aurait fait s'effondrer le toit du bunker sur la tête du corps expéditionnaire, et du Parumtech ! Détail encore plus amusant, Lyonnessien fut envoyer au nord, pour la bataille de ... Oh pardon, je me suis totalement laissé emporté ! C'est tout moi ça, je digresse sans arrêts ! Je disais donc : je venais de lui apprendre que les collines de Bjorg n'était pas une défaite, mais une victoire stratégique. Quelque jours plus tard, cette jeune femmes est revenu. Sa part pour le trésors qu'ils avaient ramené au musé, lui avait permis d'acheter un appartement dans le quartier ouvrier d'Erevar, et elle venait de se faire engager comme traductrice au département de la culture Exilée. Nous nous sommes mariés trois ans après, et j'accédais au poste de conservateur en chef du musé d'Erevar, Poste que j'occupe encore aujourd'hui, pour ma plus grande fiertés. 

Du coup oui, ça doit répondre à votre question, j'ai toujours voulus être conservateur du musé d'Erevar.

 


© Narja pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'histoire est une suite de mensonge ....
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'histoire est une suite de mensonges sur lesquels on est d'accord || Maman Tény
» suite dans l'histoire ?
» La suite d'une histoire ... [RP Fini]
» Suite de l'histoire
» petite question sur la suite de l'histoire de la deniere maj

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sand'Hôr :: Universal UltratoolUniversal Ultratool :: Transmogrification AnatomiqueTransmogrification Anatomique :: Atelier-
Sauter vers: