'
Partagez | 
 

 Draken

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Songe

Maître du Jeu

avatar
MessageSujet: Draken   Mar 26 Juil - 23:56


       Les Drakens      Une bonne paix vaut mieux qu'une mauvaise guerreLes Drakens sont souvent considérés comme les sages de Sand’Hôr, ses érudits.
Bien des peuples rient parfois des Drakens et de leur morale de "grand-père" mais aucun  n’osent vraiment la remettre en cause. S’il est un peuple puissant en Sand'Hôr, ce sont bien eux. Ils symbolisent la paix et en sont les premiers garants. Ils se sont posés en juges par la force des armes. Chaque peuple semble se souvenir de cette époque comme d’un terrible orage avant un jour éclairé. Aujourd’hui, les armées des Drakens sont plus émoussées que jamais, mais leur apparente nécessité n’est plus que l’ombre d’elle-même. Les paroles et  jugements Drakens sont toujours acceptés (plus ou moins facilement) par les autres ethnies. Ils doivent fréquemment régler des problèmes entre les Sililiens et les industries des Agargons. Et aussi longue soit les négociations, l’avis des Drakens tranche toujours et chaque partie semble l’accepter.

Les cités Drakens sont à l’image de leur peuple : fières et majestueuses, pavées de basalte, et emplies de musée et de bibliothèque. Leur capitale, Dumenia, est notamment reconnue comme étant la plus belle ville de Sand’Hôr. Nombreux sont les aventuriers de toutes origines qui rêvent de pouvoir en contempler les tours. Peu finisse par le faire, car leur vies les emmènes rarement aussi loin dans la civilisation. Mais ceux qui ont eu cette chance décrivent à leur compagnon la beauté de ses ruelles et la splendeur de ses bâtisses.
Les artisans Drakens sont réputés pour leur savoir-faire, et la sobriété de leurs œuvres. Très peu de jeunes Drakens partent à l’aventure, s’orientant bien souvent vers des carrières plus calmes. Dans la justice ou la bureaucratie. Certains rejoignent même la milice, bercés par les contes de la splendeur des armées du Dragon. Une splendeur qu’elles n’ont plus que d’apparat.
C’est le peuples qui, malgré tout, possède la plus grande quantités de trésors Nakhkin.
 made by Azel



Dernière édition par Le Songe le Jeu 28 Juil - 14:57, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sandhor.forumactif.org
Le Songe

Maître du Jeu

avatar
MessageSujet: Re: Draken   Mer 27 Juil - 0:54


               Le GouvernementLes Drakens sont dirigés par un Sénat composé de deux cent cinquante membres élus par le peuple tous les cinq ans. Ils sont présidés par un Chancelier dont le mandat dure sept ans. Les votes se font pour un parti, et plus un parti obtient de voix, plus il obtient de siège au sénat.
N’importe qui peut créer un parti s’il a les moyens de financer sa campagnes et/ou s’il trouve un mécène. Cependant malgré la multitude d'organisation représentées au Sénat, la plupart se rallient à un des trois plus grand partie : Le Parti Conservateur, Le Parti Novateur et Le Parti du Centre. Ces derniers siècles, le Parti du Centre a toujours été le plus puissant, mais le souvenir de la grandeur d’antan à tendance à faire revenir le Parti Conservateur petit à petit.

Au-delà des Sénateurs et du Grand Chancelier, quatre autres personnes assistent également aux réunions du Sénat. Il s’agit du Kaiser, du Grand Ingénieur, du Cardinale, et le Maître Espion, respectivement chef des armées, chef de l’économie, chef spirituel des Drakens et chef du service de renseignement. En certains cas, ils peuvent prendre la parole, mais la plus part du temps ils se contentent d’écouter depuis leur balcons ainsi dominant le Sénat. Le Grand Ingénieur au-dessus des novateurs, suivit vers la gauche, du Maître Espion puis du Kaiser et enfin du Cardinal, qui surplombe le parti conservateur. Depuis leurs placent, ils peuvent communiquer entre eux à l’aide de messagers. Ils possèdent tous les quatre une forme de pouvoir exécutif, chargé d’appliquer les lois votées par le Sénat.
Après le Sénat, chaque ville et village sont dirigés par un maire, dont, très souvent, l’élection se fait pour la vie ou jusqu’à ce que celui-ci décide de se démettre de sa fonction.
   
Les Relations Diplomatiques

Les Drakens n’ont aucune inimitié avec aucun peuple, mais ce sont des Soturis dont ils sont le plus proche. Ils sont au courant de toute relation diplomatique dans le monde puisque ce sont eux la plupart du temps qui les gère. Étrangement, tous les autres peuples semblent se fier à leur jugement qui est devenu comme une sorte de convention internationale.




Dernière édition par Le Songe le Jeu 28 Juil - 21:28, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sandhor.forumactif.org
Le Songe

Maître du Jeu

avatar
MessageSujet: Re: Draken   Mer 27 Juil - 1:05


               Le MilitaireChaque Maire est responsable de sa milice civile, appelée « police » qui est commandé par un capitaine. Il a sous ses ordres entre deux et trente sergents selon la taille de la ville. La milice civile ne compte que trois grades : Capitaine, Sergent, et Caporal.

L’armée des Drakens est immense mais son entraînement n’est plus aussi légendaire qu’autrefois. Si sa discipline est toujours exemplaire, son efficacité a très vite été éclipsée par celle de l’armée Soturi. Néanmoins, elle n’est pas en reste en terme de combativité et garde fièrement la deuxième place, même si les plus fiers des Drakens refusent de reconnaître qu’un soldat Draken ne vaut pas un soldat Soturi.
Cette armée est dirigée par le Kaiser qui a sous ses ordres quatre généraux en chef, un pour l’infanterie, un pour la flotte, un pour la cavalerie, et un pour les machines de guerre. L’armée comprend huit grades : Le Kaiser, les Généraux en chef, les Généraux, les Capitaines, les Sergents, les Lieutenants, les Conscrits, et les Caporaux.
Un grade élevé se traduit souvent par moins de présence sur le front et de plus en plus de responsabilité : si une escouade de soldat échoue dans une mission et se fait décimer, c’est le premier supérieur en vie qui assume toute la responsabilité de l’échec. Ainsi, si une cohorte est tuée sous les ordres d’un Caporale, et que celui-ci meurt avec eux, c’est le Conscrit sous les ordres duquel était le Caporal qui devra assumer cet échec. Même si celui-ci n’avait pas donné son accord pour la mission. Il est arrivé dans l’histoire Draken qu’un Kaiser se retrouve incombé d’une faute plus que grave à cause de l’erreur d’un soldat ayant refusé d’écouter son Caporal, entraînant une suite de mort malencontreuse dans la chaîne de commandement, le Kaiser devant assumé toutes les morts et se retrouvant démis de ses fonctions par le Sénat pour cette raison. Ainsi, la discipline est plus qu’un mot dans l’armée Draken, c’est sa définition même.
Mais si l’armée Draken est si réputée, ce n’est pas tant pour son infanterie que pour sa cavalerie qui comprend les légendaires chevaucheurs de Drakes. Une espèce de lézard volant dont les régiments entraînés permettent aux Drakens d’effectués des missions de reconnaissances et surtout de bénéficier d’un avantage certains au combat contre les autres peuples forcés de rester à terre. Cela dit, avec la paix qui perdure, aucune escouade de Drakes n’a servi en condition réelle depuis des siècles.

Les services de renseignement Draken :

S’il est un département militaire encore bien actif chez les Drakens, c’est le service de renseignement. Ses espions sont partout, et s’il n’égale pas celui des Agargons en termes de qualité, ou celui des Akh’An en termes de quantité, peu de gens sur le territoire Drakens peuvent éternuer sans que le maître espion soit au courant. Certains peuples, comme les Sililiens y voit même une sorte de fachisme. Le fait est que cette surveillance disproportionnée permet aux Drakens d’avoir un taux de criminalité extrêmement bas. Hors du territoire, les informations sont un peu plus diffusent, et se limitent pour certaines zones à connaître les mouvements militaires, ou la politique actuelle d’une ville. Mais la vue du Maître espion est principalement tourné vers son propre pays.

   
La Culture

Les Drakens ont une culture très citadine. Ils affectionnent les loisirs, le théâtre et les bals populaires ou privés. Les tavernes sont des lieux de rencontre et le snobisme des hautes classes les a entraîné à créer ce qu’ils appellent « des salons de thé » soit des lieux de tranquillités où les plus riches se retrouvent pour discuter autour d’une tasse de thé, de café ou de chocolat, bien qu’aucune de ses denrée ne poussent chez eux. Les classes plus modestes les parodient souvent par amusement, et se moquent de ce comportement dans des petites pièces de théâtre très populaires appelées « Farce » alors que les tragédies et les opéras sont plus répandus chez les riches.
La vie d’un Draken est souvent très frivole et simple. Le travail, la famille, les loisirs. Pour beaucoup d’autre peuple, c’est une perte de temps, mais la plupart des citoyens Non-Drakens ayant goûté à cette vie, comprennent rapidement pourquoi elle leur tient tant à cœur.  

Le système judiciaire :

La justice Draken est la plus proche de celle que nous connaissons aujourd’hui. Un juge écoute le discours de deux avocats (dans le cas d’un litige entre deux citoyens) ou d’un avocat et d’un procureur (si c’est un citoyen opposé à l’état) et décide d’une sentence. Dans le cas de délits, ou de crimes, un jurés de dix citoyens Drakens est mis en place, leur but étant de décider si, oui ou non, l’accusé est coupable.
Tous les procureurs sont soumis à la juridiction du premier procureur. Les juges, eux, dépendent du Cardinal. Les établissements pénitentiaires des Drakens sont réputés pour leur sécurité souvent appuyé par le maître Espion et son service de renseignement. La peine de mort peut s’appliquer dans des crimes graves, cependant le partie Novateur s’efforce, depuis quelques années, de la faire disparaître autant que possible. Les Drakens se moquent de la nationalité du jugé, qu’il soit Draken ou non. Ils estiment que la punition n’, en aucun cas à être adapté, et que toute demande d’extradition n’est jamais prioritaire sur un jugement. Dans le cas d’affrontement direct entre pays (comme c’est souvent le cas entre Agargons et Sililiens) c’est le Cardinal lui-même qui préside le jugement, faisant de lui un diplomate avéré en plus d’un chef spirituel et d’un juge.





Dernière édition par Le Songe le Ven 29 Juil - 0:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sandhor.forumactif.org
Le Songe

Maître du Jeu

avatar
MessageSujet: Re: Draken   Ven 29 Juil - 0:08


               Les Drakes et leurs éleveursLe Drake est une créature mythique qui a autrefois donné son nom à l’empire Draken. Bien qu’aujourd’hui Les Drakens soient une république, le nom fut gardé et des escouades de ces créatures continuent d’être entretenues.

Un Drake est une sorte de lézard de la taille de deux chevaux et dont les pattes antérieures se finissent par deux ailes membraneuse lui permettant de voler. Ou de faire du surplace si les courants d’air chaud le lui permettent.
Originaires des montagnes de Kaiserhenger, la plus grande chaîne du territoire Draken, certaines colonies ont fini par s’établir un peu partout dans le monde mais jamais personne d’autre que les Drakens n’ont réussi à les domestiquer. Pour leur plus grande fierté.
Répartis en escouade de douze chevaucheurs, leur efficacité légendaire est sans cesse narré dans les contes à propos des grandes guerres de l’empire. Et même si personne ne les a vu en action réelle depuis ces temps reculés, il semble qu’aucun peuple n’ai envie de s’y frotter.
Le grand chancelier, le Kaiser et le Cardinal ont toujours, chacun, deux des meilleurs spécimens en tant que gardes personnels lorsqu’ils doivent se déplacer.

La taille d’un Drake peut varier entre quatre à six mètres de long et entre deux et quatre mètres au garrot. Ils peuvent vivre une bonne centaine d’année. Certains spécimen ont été mesurés à plus de huit mètres de long pour cinq mètres au garrot. Ils étaient  vieux de plusieurs siècles. Mais ceux-ci sont estimés trop « grands » pour intégrer une escouade. Généralement mâles alpha de leur troupeau, ils sont laissés en paix pour permettre la reproduction de l’espèce. Les couleurs de leurs écailles sont nombreuses, du noir jusqu’au blanc, en passant par presque toutes les tonalités possibles mais toujours dans des tons ternes.
Le secret de leur élevage et « capture » est gardé précieusement et jalousement par les maîtres Drakes qui la transmettent seulement à leur disciple. Il existe à l’heure actuelle, dix maîtres Drakes à travers le pays. En premier lieu, un Drake ne se capture ni ne se dresse comme une simple bête car c’est un animal d’une grande intelligence sociale. Le maître Drake se rend avec ses disciples dans un nid et entame une sorte de rituel avec le mâle alpha. Rituel composé de chantonnement. Les poèmes Sililiens ne cessent de décrire la beauté des chants des Drakes. Ils sont les seuls avec les Drakens à avoir compris qu’il s’agissait d’un langage intelligent. Après tout c’est bien de cela qu’il s’agît. C'est une discussion, une entente cordiale de plusieurs millénaires entre le premier Empereur Draken, et les rois Drakes. Les jeunes Drakes volontaires sont alors donnés au maître Drakes, qui en emmènent autant que la quantité de disciple le lui permet. Ainsi s’il y a plus de Drakes volontaires que de disciples, alors les meilleurs seront choisis, souvent via une courses d’obstacle. Il est arrivé certaines années, que moins de jeunes Drakes se proposent et que certains disciples se voient obligés d’être à deux sur la même monture. Toutefois, il fut rare  dans l’histoire Drakens qu’aucun Drakes ne se proposent. Quoi qu’il en soit, le Maître Drakes retourne ensuite dans son Weide, où il « enseigne » aux jeunes Drakes, et non les « dresses ». Ceci jusqu'à ce qu'ils soient introduits à des chevaucheurs qui se lient d’amitié avec l’un de ces majestueux lézards avant de rejoindre une escouade nouvellement montée.

   
Les Chevaucheurs Drakes

L’entraînement des chevaucheurs se rapproche de celui des soldats Soturis. Ils sont une élite, et un chevaucheur doit être capable de s’adapter à toutes les situations. Ils se doivent de tirer à l’arc, à l’arbalète, de se battre correctement avec n’importe quelle arme, improvisée ou non, de faire tirer une machine de guerre, et de survivre en milieu hostile. On ne décompte plus, durant la Grande Guerre, la quantité de bataille remportée in extremis grâce à un de ces soldats d’élites. Mais être « le meilleur » ne suffit pas, car une fois formé, une « classe » de chevaucheur se rend dans un Weide, un pâturage à Drakes, où il doit encore faire ses preuves auprès de sa monture. Il arrive donc souvent que le « meilleur », le plus rapide, le plus fort, le plus intelligent, et le plus efficace de la classes de chevaucheur se voit recaler d’une année, tout simplement parce qu’aucune affinité ne s’est créé avec aucun Drakes.
Une fois le Drake apprivoisé, et vice-versa, les chevaucheurs restent un an de plus avec le maître Drake pour apprendre le langage chantonnant de leur monture. Là encore, certains chevaucheurs se voit recalés d’une année parce que l’affinité s’est retrouvée finalement caduc lorsque la discussion s’est entamée entre les deux partis. Chaque années, plus de quarante mille jeunes gens s’inscrivent pour devenir chevaucheurs, douze mille seulement sont retenus et passent les tests préliminaires. Il en sort alors cent élèves qui seront envoyés dans l’académie des chevaucheurs. Seulement la moitié, sera considérée comme apte à servir. Ces cinquante jeunes hommes et jeunes femmes sont ensuite envoyés dans les Weides qu’ils doivent rejoindre par leur propre moyen. Ceux-ci se trouvant dans les montagnes.  Il y'a cinq chevaucheurs par Weide mais seul un ou deux pourront repartir sur le dos de leur nouvelle monture. Les autres retourneront à l’académie pour une année de plus.

Chaque Drakes a son propre caractère, souvent complémentaire avec celui du chevaucheur, mais tous sont très attachéss à leur monteur. L'Histoire parle de Drkkes se laissant littéralement mourir de faim au côté du cadavre de leur ami. Les chevaucheurs, eux, sont bien souvent dans un état similaire si leur monture vient à partir avant.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sandhor.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Draken   

Revenir en haut Aller en bas
 
Draken
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sand'Hôr :: Weird CompendiumWeird Compendium :: Amplificateur CérébralAmplificateur Cérébral :: Contexte :: Ethnies-
Sauter vers: