'
Partagez | 
 

 Exilés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Songe

Maître du Jeu

avatar
MessageSujet: Exilés   Ven 29 Juil - 21:34


       Les Exilés      Le savoir comme épée, la science comme flambeauLes Exilés n’ont pas d’autres noms puisqu'ils ne sont pas de cet univers. Ils se décrivent souvent comme ceux qui suivent les traces des Nakhkin et ce de monde en monde.

Il est indéniable que les Exilés est un peuple plus vieux que Sand’Hôr et qu’il n’en ai pas originaire.Ils se sont installés à travers le monde dans des cités qui semblent aussi précaires qu’efficaces. Comme s’ils ne comptaient pas rester. Nombre de leurs bâtisses semblent modulables, démontables, prêtes à être détruite. Pourtant, elles sont d’une solidité à toutes épreuves. Maîtres des sous-terrains, leurs villes sont plus grandes qu'elles n'y paraissent.
Pour les autres peuples, il n’est qu’une certitude sur eux : ils savent. Ils savent, et bien plus qu’ils ne veulent bien en dirent mais la réalité et tout autre. En effet, bien qu’ils soient les plus proches de comprendre les technologies Nakhkin, ils ne la comprennent pas entièrement pour autant. Leurs milliers d’année de recherche se perdent dans les méandres de leur course derrière cette race disparue. Leurs anciens disent que c’est la cause d’un cycle. Les Exilés sont les seuls à ne pas considérer ces derniers comme d’anciens dieux. Ou tout du moins à ne pas les représenter comme des déités mais plus comme un peuple avancé.

Les Exilés sont réputés pour être des scientifiques hors pairs, et nombreux sont les peuples qui s’arrachent leurs services. Parfois pour entretenir une technologie nouvellement retrouvée, parfois pour réussir à en percer les mystères. Les jeunes aventuriers Exilés se considèrent souvent plus « en pèlerinage », et voient d’un mauvais œil que leurs compagnons parlent de profit sur des artefacts Nakhkin.
 made by Azel

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sandhor.forumactif.org
Le Songe

Maître du Jeu

avatar
MessageSujet: Re: Exilés   Ven 29 Juil - 22:59


               Le GouvernementTout chez les Exilés est « diffèrent » et « étrange » pour les autres peuples de Sand'Hôr. Ils ne sont pas de ce monde. C'est une nation largement plus ancienne que celles qu’ils côtoient. Les Exilés sont donc plus une « communauté » qu’un « peuple » et sont les seuls à ne pas avoir de gouvernement centralisé.

Chaque ville est dirigée par un Ancien, qui agit plus comme un patriarche que comme un ministre ou un dirigeant gouvernemental. Une fois tous les trois mois, les Anciens se réunissent à Praxaph pour mettre en commun leurs connaissances et décider de l’avenir de leur peuple. Ils sont à tour de rôle élus pour être Patriarche de l’Assemblée durant un an, et aucun ancien ne peut l'être plus d’une fois par vie. Leur réunion dure une semaine, pendant laquelle ils poursuivent le Grand Plan de leur nation pour tenter de passer à la prochaine étape de leur voyage. Tout Ancien prenant nouvellement sa place doit déjà définir qui sera son successeur. De cette façon, même s'il est atteint de folie ou meurt tragiquement, sa relève est directement assurée. Il est cependant arrivé quelques fois dans l'Histoire qu'un Ancien ne voit pas juste. Après tout les Exilés ne sont pas un peuple parfait exempt de brebis galeuse. Lorsqu'un Ancien prend sa place pour la première fois, il est considéré comme étant "à l'essaie" pendant dix ans. Durant ces dix années, il ne peut présider l'Assemblée, et peut être révoqué. Si tel vient à être le cas, un concile de dix Anciens, appelé "Faoir", dont fait partie l'actuel Patriarche de l'Assemblée, se rendent dans la ville sans guide. Là bas, ils éprouvent les Exilés souhaitant devenir Ancien par des épreuves spirituelles.

   
Les Relations Diplomatiques

Les Exilés ont une société totalement inverse de celle des Sililiens, et c’est pourtant avec eux qu’ils ont les meilleurs rapports. Sûrement les Sililiens les voient-ils comme des boucliers parfaits, des cobayes potentiels pour les « malédictions » qui sommeillent dans les artefacts Nakhkin puisque ce sont les Exilés qui les manipulent le plus. Les régions Sud des Soturis les voient d’un très mauvais œil. Il est arrivé que certains Inquisiteurs les taxes d’Hérétiques, mais leur relation sont plutôt bonne avec leur voisin malgré tout. Ils n’apprécient guère les Ak’hans et la façon dont ils parlent et vendent les reliques des Nakhkins. Sinon, les Exilés  apprécient la justice Draken, même s'ils la trouvent un peu ampoulée.


Praxaph et les Cités-VaisseauxSi on se penche dans les vieux contes Soturis, une légende datant du début de leur Empire parle d’une myriade d’étoiles de feu descendant du ciel pour se diriger vers le Nord. Selon ce conte, ces étoiles furent prises comme un signe par Caelius le Sage. Il prit la route dans la direction indiquée pour bâtir Cahyrst.

Lorsque un étranger met les pieds à Praxaph pour la première fois, il est immédiatement choqué par un détail : son architecture et son agencement. Très différente de toute autre ville, Praxaph semble organisée comme un navire d’une taille immense et toutes ses rues sont couvertes. Très peu de bâtiments se trouvent à l’extérieur de son enceinte au-dessus du niveau du sol. Les récits Exilés racontent que c’est le vaisseau avec lequel se sont posés leurs ancêtres. Le temps l'enterrant à moitié dans le sol.
Après des millénaires passé inactif, les chances de refaire décoller un tel navire sont infimes. D’autant plus que des ingénieurs se rendraient vite compte que ce qui paraît comme étant « la salle des combustibles » est totalement vide et que personne n’a aucune idée du carburant qu’il faudrait utiliser. À présent entouré d’immensse murs, Praxaph est l’une des forteresses les mieux défendues de Sand'Hôr car les Exilés savent que leur avenir en dépend. Cependant la quasi-totalité des villes Exilés sont construites de la même façon, ce qui laisse à penser que plus d’un vaisseau a atterrit. Peut-être est-ce la myriade d’étoiles dont parlent les contes Soturis.


Dernière édition par Le Songe le Sam 30 Juil - 15:42, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sandhor.forumactif.org
Le Songe

Maître du Jeu

avatar
MessageSujet: Re: Exilés   Ven 29 Juil - 23:05


               Le MilitaireLes Exilés sont pacifiques par nature et n’ont jamais été agressifs. Il leur est arrivé pendant certaines guerre de s’affronter avec les Soturis mais toujours sur un terrain défensif. Dans cette configuration, ils n’ont pas leur pareil. Ils sont capables de défendre de petit goulet dans les montagnes à dix contre cent. Leurs villes sont toutes fortifiées avec de gigantesques murs, et s’agrandissent sous terre plutôt que derrière les remparts. Seul les Drakes des Drakens réussirent, pendant la Grande Guerre à s’imposer en maître face aux impressionnantes défenses et armes des Exilés. Il est fort à penser qu’ils ne le pourraient plus aujourd’hui.

Les Exilés n’ont pas d’armée à proprement parlé, ou tout du moins pas d’armée de métier. Là où les Soturis imposent un service militaire de quinze ans à chaque jeune personne dès leurs douze ans, les Exilés sont plutôt adeptes de la formation continue. Dès leur plus jeune âge, les enfants Exilés apprennent à tenir une arbalète à tassyon ou un bouclier d’énergie tout en apprenant à compter, à lire et à écrire. Ainsi n’importe quel habitant est capable de prendre les armes pour défendre sa ville en cas d’agression.

Les services de renseignement :  Asgard

À leur arrivée sur ce monde, les ancêtres des Exilés mirent en place divers objets étranges en orbite autour de Sand'Hôr. Découverts pour la première fois par les Sililiens, ils furent pris à l’époque pour des créatures de métal veillant sur les cieux depuis le vide stellaire. Mais les explorateurs Exilés comprirent vite qu’ils s’agissaient de satellites : des corps électroniques que les premiers Exilés utilisaient pour prendre des mesures sur le monde et pour le surveiller depuis l’espace. Tout un département de scientifique a été créé pour rétablir le contact avec ces machines : Asgard.

Aujourd’hui, après plusieurs milliers d’années de recherche, une petite dizaine de ces reliques d’un autre temps sont actives et permettent à Asgard de garder un œil sur l’évolution du monde depuis des laboratoires à des dizaines de kilomètres sous le niveau du sol. Bien que maintes fois infiltrées par le service de renseignement Agargon, et que le conseil des Kamin Avaz soit au courant de l’existence de ces objets spatiaux, aucun de ces peuples n’a jamais eu la technologie pour réitérer le processus. Les Exilés ne le connaissent pas plus qu’eux. Ils uniquement capables de rétablir le contact une fois tous les trois cent ans avec un des satellites. Mais le réseau se reforme lentement mais sûrement, augmentant de plus en plus la vision du service Asgard sur le reste de Sand'Hôr.

   
La Culture
Culturellement parlant, les Exilés sont très différents des autres peuples de Sand'Hôr. En premier lieu, il n’y a aucune notion de supériorité entre eux : pas de « riche », pas de « pauvre » et pas de notion de chômage. On ne travaille pas pour soit, mais pour la communauté. Chacun est là pour aider le peuple à continuer son voyage. Ce n’est pas pour autant qu’il n’y a pas d’aspiration personnelle ou de criminalité mais elles ne sont pas perçues de la même façon que par les autres peuples.

Ils sont la seule nation « athée ». Les seuls à ne pas avoir de panthéon ou de croyance concernant les Nakhkins qu’elle soit bonne (comme pour les Drakkens), extrême (comme pour les Soturis) ou mauvaise (comme pour les Sililiens). Les Exilés voient les restes de ce peuple non comme des reliques « magiques », mais comme de la technologie qu’il leur faut maîtriser. Cette tendance à user sans arrêts des artefacts, leur donne des airs « d’apprentis sorciers » aux yeux des autres peuples. Ils sont ceux qui maîtrisent le plus de technologie différentes.

Le système judiciaire :

Le taux de criminalité des Exilés est le plus bas de Sand'Hôr. Leur justice est populaire ce qui choque les Drakens. Lorsqu’une personne est accusée d’un délit, d’un crime, ou qu’un conflit oppose deux ou plusieurs Exilés, des Limiers sont dépêchés. À l’image de la police Drakens, les Limiers enquêtent et font leur rapport aussi rapidement que possible à l’Ancien. Une fois ce rapport étudié, la ville est réunie dans le Saing, le tribunal Exilé.

Toute personne âgée d’au moins six ans peut assister au jugement et il faut avoir seize ans pour voter. L’ancien expose alors le dossier des Limiers, et chaque accusé ou partie concernée peut se défendre. L’assemblée vote ensuite pour « coupable » ou « non coupable ». La plupart du temps, il s’agit de faire amende honorable auprès des personnes blessées ou lésées. Les peines peuvent être l’emprisonnement dans des cellules situées profondément sous terre, ou dans le pire des cas le Skoggandre est appliqué. Toujours à creusés profondément sous le sol pour agrandir leurs villes et découvrir les trésors enfouis des Nakhkins, les excavateurs Exilés tombent parfois sur des galeries sombres, semblant descendre jusqu’aux entrailles de la terre. Un condamné au Skoggandre est envoyé dans ces galeries pour y trouver la rédemption et la mort, avec autour du cou un collier décomptant le temps qu’il lui reste à passer dans les profondeurs de la terre. Seuls deux condamnés ont réussis à ressortir de ces galeries après plus de trente ans d’errance, et aucun n’a survécu plus de quelques jours après son retour. Tous deux parlaient de formes grouillantes sous le sol. Mais la pression énorme ainsi que les chaleurs souvent causées par les chambres de magma en de tels profondeurs avaient provoqué chez ces deux personnes de tel dommage cérébrale, que tout cela n’était sûrement rien de plus que des hallucinations.
Un étranger ne peut pas être puni par le Skoggandre, à moins qu’il ne le demande expressément. À la place, ils sont bannis des terres des Exilés pour une durée à déterminer.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sandhor.forumactif.org
Le Songe

Maître du Jeu

avatar
MessageSujet: Re: Exilés   Sam 30 Juil - 23:50


               La TechnomanciePeuples des étoiles, les Exilés cherchent certes les artefacts Nakhkins comme tout autre peuple, mais ils ont dans leurs cités des technologies qui dépassent leur propre compréhension.


La technologie à particule : C’est tout du moins la traduction obtenue par les peuples. Si les Drakens balbutient encore sur la fission, la technologie à particule en rit. Pas question d’agir sur un seul atome pour en extrader de l’énergie en le laissant se décomposer. Non la technologie à particule projette littéralement l’un contre l’autre deux atomes pour générer une énergie énorme immédiatement engrangée par des générateurs puis redistribuée dans toute la ville. Ces générateurs sont fortement protégés car la perte d’un seul d’entre eux signifierait la destruction de toute une ville.

Les Omnitech : Ces géants de métal n’ont pas accès à la parole (contrairement à leurs cousins plus petits). Ils obéissent aux ordres et peuvent porter des armes de sièges suffisamment puissantes pour défendre leur ville. Cependant la production d’un seul Omnitech prend des générations entières. Les ressources exigées pour leur fonctionnement sont toutes aussi longues et difficiles à trouver. Ils ont toujours été utilisés en dernier recours. Entre temps, ils servent aux travaux, creusant des galeries pour étendre les cités et bâtissant toujours plus.

Les Parumtech : De la taille d’un Exilé, les Parumtech sont des androïdes peu combatifs mais leur aides administratives et logistique sont sans pareil. Les Exilés ne sont pas encore capables d’en construire d’autres. La capacité de leur donner une intelligence artificielle a été perdue depuis de nombreux siècles. Par conséquent, les Parumtechs sont protégés comme il se doit. Chaque ville abrite environs une vingtaine Parumtechs dont le nom est connu par tous les concitoyens, et ceux-ci aident l’Ancien dans toutes les tâches qui lui incombe.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sandhor.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Exilés   

Revenir en haut Aller en bas
 
Exilés
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Zaknafein l'exilé [Validé]
» SOS Lavalas: A quand le retour des exilés et des extradés?
» exilée sur le sol au milieu des huées.
» Neesha Talfrayn ♣ Une femme exilée...
» Lovir Dirileth, l'exilé prospecteur.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sand'Hôr :: Weird CompendiumWeird Compendium :: Amplificateur CérébralAmplificateur Cérébral :: Contexte :: Ethnies-
Sauter vers: